Des zoonoses sources d’inhabituelles infections

Des nombreux animaux de (mauvaise) compagnie  Abonné

Publié le 08/07/2013
Les nouveaux animaux de compagnie (NAC) peuvent être à l’origine d’anthropozoonoses responsables de maladies rares ou émergentes. Les futurs acquéreurs et propriétaires doivent en être informés, et les médecins y penser en cas d’infections inhabituelles. En particulier dans certaines populations à risque, telles que les jeunes enfants, les adolescents, les femmes enceintes et les sujets immunodéprimés.
L’allergie au hamster peut être grave

L’allergie au hamster peut être grave
Crédit photo : O. DIEZ / ARCO / BSIP

FURETS, reptiles, tortues, l’appellation nouveaux animaux de compagnie (NAC) englobe tous ces animaux exotiques, mais pas seulement. « Les NAC sont selon la définition des vétérinaires tous les animaux autres que les chiens ou les chats », a rappelé le Dr Béatrice Quinet, pédiatre à l’hôpital Trousseau lors du dernier congrès de la Société Française de Pédiatrie (Clermont Ferrand).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte