Pour limiter les antibiotiques

20 % des éleveurs utilisent des médecines alternatives  Abonné

Publié le 25/09/2014

Crédit photo : S. Toubon

PRÈS DE 20 % des éleveurs bretons utilisent des médecines alternatives comme l’homéopathie ou l’aromathérapie pour soigner leurs animaux. C’est ce que révèle une étude menée fin 2013 auprès de 400 éleveurs de Bretagne, par le Groupement de défense sanitaire (GDS) des Côtes d’Armor. Le GDS indique que ce résultat est bien supérieur à ce qu’il estimait, notamment chez les éleveurs bio. En pratique, les éleveurs privilégient d’abord les méthodes naturelles avant de se tourner vers les antibiotiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte