Québec : des honoraires pharmaceutiques remis en cause

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 02/06/2015

L’enseigne Jean Coutu, par la voix de son premier vice-président Richard Mayrand, s’insurge contre la coupe gouvernementale au Québec de 177 millions de dollars canadiens dans la rémunération des pharmaciens. Le projet a été annoncé à la fin de l’année dernière et toutes les tentatives de négociation ont avorté. Le ministre de la Santé québécois, Gaétan Barrette, va même plus loin en présentant son projet de loi 28 qui lui permet de déterminer de manière unilatérale les tarifs des services pharmaceutiques.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)