Rémunération

L’UNPF veut rediscuter  Abonné

Publié le 09/05/2014

OPPOSÉE à la refonte de la rémunération envisagée par l’assurance-maladie, l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) ne se dit pas pour autant hostile à une évolution du système. Pour le syndicat présidé par Michel Caillaud, « une autre réforme est possible », reposant sur la mise en place d’un honoraire à l’ordonnance et la sécurisation de l’économie du générique. Surtout depuis l’annonce du plan de 3,5 milliards d’euros d’économies sur le médicament.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte