Nouveau mode de rémunération

L’UNPF émet des réserves  Abonné

Publié le 24/10/2011
Prenant le contre-pied des deux autres syndicats d’officinaux, le président de l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF), Michel Caillaud, émet de nombreuses réserves sur l’introduction d’un nouveau mode de rémunération pour les officinaux. Il réclame par ailleurs un relèvement de la première tranche de marge pour « redonner de l’oxygène » aux officines.
Michel Caillaud réclame le relèvement immédiat de la première tranche de marge

Michel Caillaud réclame le relèvement immédiat de la première tranche de marge
Crédit photo : S. toubon

« JE VOUDRAIS tempérer l’euphorie actuelle à propos du plan de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2012 », annonce d’emblée Michel Caillaud, s’exprimant lors d’un point presse pour la première fois depuis son arrivée à la tête de l’UNPF en septembre dernier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte