Honoraire

Le contre-projet de l’UNPF  Abonné

Publié le 02/02/2015
Non-signataire de l’avenant introduisant la nouvelle rémunération, l’UNPF* plaide pour un honoraire à l’ordonnance, capable, selon elle, de compenser les effets des baisses de prix à venir. Mais aussi parer un éventuel changement de conditionnement du paracétamol.

L’HONORAIRE à la boîte ne convient pas à l’UNPF. Le syndicat lui préfère un honoraire à l’ordonnance, lié à un acte intellectuel. Il défend également l’idée d’un honoraire de « responsabilité » pour les médicaments innovants et un autre pour la préparation des doses à administrer (PDA). La raison ? Les vagues de baisses de prix qui se succèdent vont effacer le gain attendu avec la réforme de la rémunération. Car cette dernière devait bien permettre d’améliorer les revenus des pharmaciens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte