Réfugiés : un risque faible d’importation de maladies

Par
Publié le 07/09/2015

Tandis que les flux de réfugiés et de migrants dans les pays européens s’accélèrent, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que « des mesures sont requises aux niveaux national, international et intersectoriel pour répondre à leurs besoins sur le plan sanitaire ». « Ces normes de soins adéquates pour les réfugiés et les migrants sont aussi fondamentales pour protéger et promouvoir leurs droits humains ainsi que ceux des communautés d’accueil », déclare le Dr Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe. Elle se veut rassurante.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)