Quelles aides financières pour s'installer ?  Abonné

Par
Pascal MARIE -
Publié le 20/01/2020
Pour acquérir une officine, un pharmacien doit généralement présenter un apport personnel équivalant à 20 % du fonds de commerce, ce qui n'est, bien sûr, pas à la portée de tous les candidats. Des aides à l'installation sont donc proposées par les groupements, les grossistes-répartiteurs ou encore les fonds propres à la profession. Une option qui peut être salvatrice mais qui doit être examinée avec précaution.
aide

aide
Crédit photo : phanie

1- Les boosters d'apport

Si l'apport du candidat est trop faible, un crédit peut être accordé par certains groupements pharmaceutiques ou des grossistes-répartiteurs qui proposent des boosters d'apport. Une solution qui peut permettre à un jeune pharmacien de doubler son apport personnel, somme qui sera alors considérée en fonds propres par la banque. Il s'agit alors d'un prêt participatif et non d'un prêt personnel que le jeune installé ne remboursera qu'une fois son emprunt bancaire remboursé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte