Pour l'APR, la voie dérogatoire est contre-productive  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 08/01/2018

Globalement satisfait par la parution de l’ordonnance réseau, le président de l’Association de pharmacie rurale (APR) Albin Dumas déplore néanmoins l’instauration d’une voie dérogatoire au seul critère de la population résidente. « Si ces dispositions sont bien employées, elles n’auront que peu d’impact, mais les pressions seront fortes et l’existence même de la voie dérogatoire sera contre-productive. » Ses craintes ? Que ces dispositions soient utilisées hors zone dite fragile. Qu’elles déséquilibrent certains territoires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte