Rétrocession

Les raisons d'une pratique très répandue  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 07/06/2018

Afin de connaître l'avis des pharmaciens sur la pratique de la rétrocession de médicaments entre officines, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) avait lancé début mai un sondage en ligne. « Sur plus de 3 500 répondants, plus de 9 pharmaciens sur 10 déclarent la pratiquer, de manière hebdomadaire (42,4 %) ou mensuelle (31,6 %) », révèle « Le pharmacien de France » dans son édition de juin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte