Les pharmacies martiniquaises testent le rachat de clientèle

Par
Publié le 09/09/2015

Si la pratique est courante en métropole, c’est une première en Martinique : un pharmacien ne parvenant pas à vendre son officine a fait appel au rachat de clientèle. C’est la chaîne 1ère Outremer de France Télévisions qui rapporte l’information. Depuis le mois de juillet, la commune de Sainte-Marie compte six pharmacies, et non plus sept. Pendant trois ans, le titulaire Guy Richer a cherché un repreneur en vain. Il a finalement pu prendre sa retraite grâce au rachat de licence par sa consœur Micheline Sabin.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)