Les pharmaciens majoritairement opposés  Abonné

Publié le 03/07/2014

Sur le terrain, les titulaires ne semblent pas convaincus de l’intérêt de la dispensation à l’unité. Selon une enquête Call Medi Call réalisée en mars dernier pour « le Quotidien », près de 7 pharmaciens sur 10 s’y déclaraient défavorables (notre édition du 27 mars). Et plus récemment, une autre enquête menée début juin montrait que 80 % des officinaux refusaient de se porter volontaires pour expérimenter la délivrance au comprimé près (notre édition du 12 juin).


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3106