Maisons de santé, regroupements, transferts

Les nouveaux remèdes aux déserts médicaux  Abonné

Par
Publié le 06/03/2017
Maisons de santé, regroupement, transfert… autant de solutions auxquelles les pharmaciens recourent pour pallier le manque de prescripteurs sur leur territoire. Une dynamique qui ne se dément pas sur le terrain mais qui ne doit pas, pour autant, négliger les effets potentiellement délétères d’une législation sur le maillage officinal.

Et si les pharmaciens gagnaient du terrain au fur et à mesure que les médecins en perdent ? Face à l’avancée des déserts médicaux, les pharmaciens rivalisent d’ingéniosité et de ténacité pour maintenir la présence de professionnels de santé sur les territoires. Une ardeur à peine intéressée puisque la pérennité de prescripteurs représente un enjeu majeur pour l’ancrage des officines dans ces mêmes territoires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte