Vente de produits de santé dans les hypermarchés

La profession réplique à Leclerc  Abonné

Par
Publié le 06/09/2018
Michel-Edouard Leclerc a relancé la polémique avec les pharmaciens en annonçant qu’il souhaitait vendre des patchs nicotiniques et des autotests dans les parapharmacies du groupe.

Depuis plus de trente ans, Michel-Edouard Leclerc s’attaque régulièrement au monopole des pharmaciens. Il y a quelques jours encore, il profitait d’une invitation dans la matinale d’Europe 1 au sujet de sa nouvelle offre dans le domaine de l’électricité pour réaffirmer qu’il lorgnait aussi sur le marché de la santé. « Toujours dans cette idée de lutte contre l'inflation, d'augmentation du pouvoir d'achat », le PDG des enseignes E.Leclerc expliquait vouloir proposer des autotests et des patchs nicotiniques dans les parapharmacies du groupe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte