Le vice-président de la FSPF dresse un bilan des honoraires

« Il faut reprendre les négociations »  Abonné

Publié le 23/04/2015
L’officine française serait sur le point de sortir de la crise. C’est en substance le message du vice-président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), Philippe Besset. À condition toutefois de poursuivre la réforme de la rémunération et de la déconnecter encore plus de la marge du médicament.

L’AVENIR de la pharmacie mobilise-t-elle encore les officinaux ? Pas certain. Seulement une vingtaine de pharmaciens franciliens avaient fait le déplacement pour écouter le bilan dressé par le vice-président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), Philippe Besset, sur l’instauration de la rémunération mixte et les perspectives d’évolution de l’économie de l’officine. Il est vrai que ce soir-là, le Paris-Saint-Germain affrontait l’équipe de football de Barcelone. Mais la faible affluence n’a pas démotivé pour autant le vice-président de la FSPF.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte