Questionnaire en ligne

Plantes médicinales : comment approvisionner l’officine en circuit court ?

Par
Publié le 05/05/2023
Article réservé aux abonnés

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Les officinaux sont invités à s’exprimer sur leur rôle dans la dispensation de plantes à usage thérapeutique. Ce questionnaire alimentera une étude financée par le ministère de l’Agriculture sur l’approvisionnement des pharmaciens en plantes issues de circuit court.

L’approvisionnement des pharmacies en plantes issues de circuit court s'inscrit à double titre dans l'actualité officinale. Elle répond tant à la croissance de la demande des patients en médecine naturelle, principalement en phytothérapie, qu’à la démarche RSE, plébiscitée par la profession jusque sur les bancs des facultés.

C’est dans ce contexte que l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) relaie un questionnaire émis par le syndicat SIMPLES (syndicat professionnel des petits producteurs de plantes médicinales), en coopération avec France AgriMer. Les résultats abonderont une étude à l’échelle nationale, financée par le ministère de l’Agriculture. Celle-ci a pour objectif d'évaluer le potentiel d’une alliance directe et locale entre les petits producteurs de plantes médicinales, membres du syndicat SIMPLES, et les pharmacies d’officine intéressées par un approvisionnement en circuit court à l’officine, avec la présence d’un label qualité. Car « la pharmacie d’officine, en raison de son expertise, doit avoir un rôle actif dans la dispensation de plantes à usage thérapeutique et des conseils associés », rappelle l’USPO.

Le formulaire qui peut être rempli en cinq minutes balaie les différents aspects de la dispensation et du conseil, ainsi que de l’approvisionnement des plantes à usage thérapeutique.


Source : lequotidiendupharmacien.fr