Le chiffre d’affaires remonte doucement la pente  Abonné

Par
Publié le 15/09/2020
La période estivale n’aura pas permis à la pharmacie d’officine d’éviter les effets néfastes du confinement sur son chiffre d’affaires. Néanmoins, depuis le mois d'août, le secteur se remet doucement à flot. Un constat confirmé par les analystes du GERS, pour lesquels l’officine s’en sort pour l'instant moins mal que d’autres secteurs d’activité.

Si sur les huit premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires global de l’officine ne recule que de 1 %, cette donnée est le résultat d'une situation contrastée. Il y a tout d’abord eu un pic de consommation observé les premières semaines de mars lié au surstockage des Français, puis une chute du chiffre d’affaires de 7 % pendant toute la durée du confinement. Les deux mois estivaux ont permis à la pharmacie de revenir à une croissance limitée de l'activité (+ 2 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte