Imbroglio juridique dans le Nord

Une officine deux fois autorisée, deux fois interdite  Abonné

Publié le 21/11/2011
Deux fois autorisée, deux fois interdite, l’officine de Laurent Salingue, à Vieux-Condé, est maintenant fermée après huit ans d’ouverture : dans l’attente d’un prochain arrêt de cour d’appel.
Plusieurs centaines d’habitants ont défilé dans les rues le 22 octobre dernier

Plusieurs centaines d’habitants ont défilé dans les rues le 22 octobre dernier
Crédit photo : dr

MANIFESTATIONS, pétitions, c’est dans la rue et la clameur populaire que Vieux Condé (Nord) déplore la lenteur de la justice administrative. Quitte à laisser le débat s’envenimer. L’origine de cet imbroglio juridique remonte à 2002, quand Laurent Salingue se voit, dans un premier temps, refuser une demande de création d’officine, licence ensuite accordée lui permettant d’ouvrir en mars 2004. Un premier recours contre l’autorisation préfectorale échoue au tribunal administratif, mais aboutit en cour d’appel… en 2007. Entre-temps, le pharmacien a exercé et trouvé sa clientèle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte