Trafic de Subutex

Un médecin et un pharmacien devant la justice  Abonné

Par
Publié le 03/12/2015
Deux professionnels de santé de Moselle sont mis en examen pour avoir contribué, par leur complaisance, à un trafic de Subutex dans le département le plus consommateur de ce substitut à l’héroïne.

Le procès s’est ouvert lundi devant le tribunal correctionnel de Sarreguemines (Moselle). Deux hommes sont accusés d’avoir alimenté le trafic de Subutex : un médecin, Jacques Furlan, ancien maire de la commune de Hombourg-Haut, et un pharmacien, Jean-Louis Baudouin, qui exerce au pied du cabinet du médecin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte