UberPOP : après les taxis, la pharmacie ?

Par
Publié le 25/06/2015

Les chauffeurs de taxis se mobilisent aujourd’hui contre UberPOP, le service de transport entre particuliers développé par la société américaine Uber via son application pour téléphone mobile. Ils reprochent notamment aux conducteurs d’UberPOP de pratiquer des tarifs à prix cassés, de ne payer ni cotisations sociales ni impôts sur cette activité et de ne pas disposer des 250 heures de formation nécessaires pour obtenir un agrément VTC (voiture de transport avec chauffeur).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)