HUMEUR

Pourboire  Abonné

Publié le 12/02/2015

Picasso, génie prolifique, achetait une maison chaque fois que la précédente débordait de ses œuvres. Un électricien, jadis, fit une réparation dans le capharnaüm qui servait de logement au maître, et, en guise de pourboire, Picasso donna à l’homme 271 de ses toiles et dessins. C’est en tout cas ce que raconte l’électricien devant un tribunal qui le poursuit pour vol et recel. On voudrait tant y croire ! Le pire, dans la procédure lancée contre l’homme, âgé aujourd’hui de 75 ans, c’est qu’elle tue le rêve. Pourquoi ne pas croire à la fable ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte