HUMEUR

Le comble de la paresse  Abonné

Publié le 09/01/2014

Même si la paresse est un sport largement partagé, il n’est pas facile d’inventer une bonne raison de ne pas travailler. Il aura fallu des trésors d’imagination à deux employées de la SNCF, dans le Val d’Oise, pour tenter d’obtenir quelques jours de congé supplémentaires. Elles ont tout simplement demandé à deux adolescents de 15 et 16 ans de feindre de les agresser, sous l’œil des caméras de surveillance, ce qui donnait à leur entreprise une véracité indiscutable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte