Santé dans l'UE

La primauté du droit national confirmée  Abonné

Par
Publié le 25/09/2017

Bien qu’assez éloigné de la pharmacie, un arrêt de la Cour de justice européenne de Luxembourg, prononcé le 21 septembre, pourrait mettre du baume au cœur aux pharmaciens européens, qui redoutent une « libéralisation » accrue de leur secteur au nom de la libre circulation. En effet, la Cour vient de débouter des prothésistes dentaires qui souhaitent pratiquer des soins à Malte, ce que les autorités maltaises leur avaient refusé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte