Études de santé

Une réorientation en effectif limité  Abonné

Publié le 03/03/2011

LA REFORME des études de santé, qui comprend depuis 2010 une première année d’études commune, voit également la mise en place de passerelles de réorientation. Deux arrêtés, parus au « Journal officiel » le 26 février, fixent les capacités de réorientation en terme d’effectif. Ainsi, 37 places sont offertes, pour l’année 2011-2012, aux étudiants désireux d’intégrer la seconde année des études pharmaceutiques, faisant valoir un « droit de remords ». Il peut s’agir d’étudiants déjà engagés dans les trois autres cursus de santé ou venant éventuellement d’autres filières.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte