Allongement des études

Pas une urgence, selon l’Ordre  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 18/02/2016

Pour Isabelle Adenot : « la profession a d’autres urgences que la durée des études ». Commentant la mesure d’allongement des études pharmaceutiques évoquée en marge de la feuille de route proposée par le gouvernement à l’issue de la Grande conférence de la santé, la présidente de l’Ordre des pharmaciens rappelle que « les études pharmaceutiques sont déjà dans le schéma LMD conformément au cadre européen prévu par le processus de Bologne (...).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte