L’excès de publications nuit à la recherche

L’étude de trop  Abonné

Par
Publié le 19/03/2015

C’EST bien connu, trop d’info tue l’info. En matière de science, c’est ce que vient aussi de confirmer une étude finlando-américaine (une de plus !) qui établit la preuve que l’amoncellement d’études scientifiques a tendance à émousser l’attention des chercheurs. En analysant plusieurs millions d’articles publiés, les auteurs ont en effet constaté que le pic de citations pour un article était atteint de plus en plus rapidement. Mais à ce turnover accéléré des publications, lié à la croissance exponentielle de leur nombre, s’ajoute un autre phénomène encore plus inquiétant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte