Réforme des rythmes scolaires

Les bons points de la semaine de 4,5 jours  Abonné

Publié le 28/01/2013

C’EST À n’y rien comprendre. Le retour à la semaine de 4,5 jours pour les petits écoliers proposé par le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, provoque la colère des institutrices et instituteurs. Pourtant, le passage à la semaine de 4 jours établi en 2008 par l’un de ses prédécesseurs, Xavier Darcos, avait lui aussi provoqué l’émoi des professeurs. Mais aussi de spécialistes. Car les chronobiologistes sont unanimes pour accorder un bonnet d’âne à l’organisation de la semaine d’école sur 4 jours. Une catastrophe pour le rythme biologique des enfants, clament-ils.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte