Développement professionnel continu

L’enveloppe des pharmaciens presque vide  Abonné

Publié le 12/10/2015
Le budget alloué à la formation obligatoire des professionnels de santé est insuffisant. Alors que l’enveloppe prévue pour la plupart d’entre eux est déjà vide, celle des pharmaciens devrait l’être d’ici à la mi novembre.

« Il y a fort à craindre que l’enveloppe budgétaire pour le DPC des pharmaciens soit vide au 15 ou au 20 novembre », affirme Gérald Galliot, président du Conseil de surveillance de l’OGDPC. Les prévisions sur l’année 2015, profession par profession, se sont révélées exactes pour les enveloppes des médecins, dentistes, sages-femmes et masseurs-kinésithérapeutes, déjà vides.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte