Enseignement supérieur

Deux amendements anti-Pessoa  Abonné

Publié le 23/05/2013

LE DÉPUTÉ de Meurthe-et-Moselle Jean-Yves Le Déaut (PS) a déposé deux amendements au projet de loi Fioraso sur l’enseignement supérieur. Ils visent à limiter l’implantation d’établissements similaires à l’université privée portugaise Fernando Pessoa, qui a ouvert en septembre dernier des cursus de pharmacie et d’odontologie contournant le numerus clausus. Le premier amendement propose de ne pas reconnaître officiellement les années de formations réalisées dans un établissement non habilité à délivrer des diplômes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte