DPC

Des restrictions dans la prise en charge  Abonné

Publié le 20/10/2014

DANS UN contexte d’insuffisance budgétaire, le Conseil de gestion de l’Organisme gestionnaire du Développement professionnel continu (OGDPC) a décidé de resserrer les cordons de la bourse. Par conséquent, depuis le 17 octobre 2014, seule la première inscription à un programme de développement professionnel continu (DPC) est prise en charge, afin de permettre à un maximum de professionnels de satisfaire à leur obligation annuelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte