Bon point pour Bordeaux  Abonné

Publié le 26/11/2009

Comme sur des roulettes. La première année de santé, expérimentée à Bordeaux, a connu peu de ratés. « Administration, responsables pédagogiques et étudiants, tout le monde a été arrangeant », souligne Matthieu Husson, étudiant en 5e année officine et nouveau président de l’ANEPF (Association nationale des étudiants en pharmacie). Il y a bien eu quelques soucis d’organisation, qui étaient prévisibles. Les enseignements dirigés ont été rognés, du fait d’effectifs trop importants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte