Histoires de plantes

Armoise chinoise, Nobel et paludisme  Abonné

Par
Publié le 18/09/2020
Armoise chinoise, Artemisia annua Astéracées

Armoise chinoise, Artemisia annua Astéracées
Crédit photo : J. Fleurentin

L’armoise annuelle (Artemisia annua) appartient à ces plantes emblématiques qui apportent à la thérapeutique des services incommensurables notamment dans le domaine du paludisme. Après la découverte du quinquina (Cinchona succirubra) il y a 200 ans en Amérique tropicale, un arbre dont l’écorce, riche en quinine, a révolutionné le traitement contre le paludisme, c’est aujourd’hui l’armoise annuelle originaire des régions tempérées chaudes de Chine qui prend le relais avec l’artémisinine, un antipaludéen efficace et dépourvu de résistance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte