Aides au recrutement

Epitop : le « Tinder de la pharmacie », pour trouver un stage ou un emploi

Par
Publié le 19/01/2023

Titulaire à Montpellier depuis 15 ans et professeure à l'université, Alice Bazile a lancé Epitop pour aider étudiants et diplômés à trouver le stage ou emploi en pharmacie qui leur correspond le mieux. L'application mobile, qui reprend les codes des sites de rencontre, propose aussi des guides en ligne pour accompagner les jeunes qui se destinent à l'officine.

epitop

Crédit photo : Epitop

L'avenir professionnel d'un jeune diplômé tient parfois à peu de chose. Il se décide souvent grâce ou à cause d'un stage, selon que l'expérience soit positive ou négative. « Un stage cela peut faire naître des vocations, pense Alice Bazile, titulaire à Montpellier. Si l'on prend mon cas personnel, j'ai fait un stage en 2e année qui m'a rebuté. Je suis partie dans la recherche mais ce n'était pas fait pour moi. C'est mon stage de 6e année qui m'a convaincue d'aller vers l'officine et aujourd'hui j'adore mon travail. »

En discutant avec les étudiants à qui elle donne des cours à l'université, l'officinale se rend compte que les jeunes « recherchent leur stage comme on le faisait il y a 20 ans. Ils regardent essentiellement ce qu'il y a autour de chez eux, explique Alice Bazile. Si l'on est timide et que l'on choisit une grande pharmacie très fréquentée par exemple, l'expérience risque de ne pas être concluante ». C'est suite à ces discussions avec ses étudiants que l'officinale a lancé le projet Epitop. Objectif initial : créer une application qui permette aux étudiants de trouver le stage qui correspond à leurs envies. Sur l'appli, entièrement gratuite, le candidat crée son profil, ajoute son CV et se voit proposer, grâce à la géolocalisation, des pharmacies en recherche de stagiaires dans un périmètre donné. « C'est comme une appli de rencontres. On "swipe" sur son téléphone et lorsqu'il y a un "double match", donc quand le candidat choisit une pharmacie et que celle-ci peut l'engager, il est alors possible d'engager une conversation instantanée », détaille Alice Bazile. Comme Tinder, en somme, mais pour trouver un stage ou en emploi en pharmacie.

Une V2 de l'appli bientôt disponible

Depuis son lancement en novembre 2021, l'appli permet non seulement de trouver des stages mais aussi des emplois (y compris pour les préparateurs). C'est d'ailleurs pour la recherche d'emploi que l'appli est majoritairement utilisée aujourd'hui. Epitop revendique près de 1 000 utilisateurs (candidats et employeurs confondus). « La plupart dans la région montpelliéraine mais nous avons des utilisateurs dans 146 villes, jusque dans le nord de la France et dans les DOM-TOM », précise Alice Bazile. Désormais implantée au niveau national, présent sur Instagram, Epitop va entrer dans une nouvelle dimension dans quelques mois, avec le lancement d'une deuxième version de l'appli encore plus aboutie que la première. En plus de son service principal, la mise en relation entre candidats et pharmaciens, Epitop propose aussi des guides en ligne (guide du thésard, de la 6e année… ) réalisés par Alice Bazile et deux autres titulaires, en collaboration avec des étudiants. « Epitop ce n'est pas qu'une appli pour trouver un job c'est aussi un coach pour accompagner les pharmaciens dans leur exercice professionnel et les étudiants dans leur parcours universitaire. » Avec son projet, conçu par et pour des pharmaciens, Alice Bazile espère lutter à son niveau contre le manque d'attractivité de la filière.

L'application Epitop est disponible sur Google Play et sur l'App Store. Plus de renseignements sur : https://epitop.fr/

Pascal Marie

Source : Le Quotidien du Pharmacien