Un peu de physiopathologie  Abonné

Par
Publié le 06/06/2019

Lorsqu’elle est d’origine buccale, l’halitose est notamment liée à la transformation par les bactéries anaérobies gram négatif des peptides composés d’acides aminés sulfurés tels que la cystéine ou la méthionine (qui sont issus de l’alimentation, de la salive, des cellules buccales…) en composés sulfurés volatils (qu’on appelle plus communément les CSV), qui, s’ils sont produits en grande quantité, génèrent cette odeur malodorante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte