Les mots du conseil  Abonné

Par
Céline Longeard -
Publié le 06/06/2019

Rassurer

Les personnes qui se plaignent de mauvaise haleine éprouvent souvent un sentiment de honte. En premier lieu, il peut donc être nécessaire de dédramatiser et de rassurer le patient quant à la possibilité de traiter la cause. Selon sa plainte, il peut être nécessaire de l’orienter vers son dentiste (environ 70 à 90 % des halitoses étant d’origine buccale) ou vers son médecin généraliste.

Questionner

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte