Quelques cas particuliers  Abonné

Par
Didier Rodde -
Publié le 02/10/2014

- Grossesse et allaitement :

D’une manière générale, il est prudent de n’utiliser une supplémentation vitaminique, ou une oligothérapie, au cours de la grossesse ou de l’allaitement qu’après accord médical, sauf si elle a été formulée précisément pour ces cas.

- Insuffisance rénale :

Prudence vis-à-vis de l’administration de vitamine D.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3119