Remise en cause de l'homéopathie : des médecins répondent aux académiciens

Remise en cause de l'homéopathie : des médecins répondent aux académiciens

Mélanie Maziere
| 06.10.2017
  • Homéopathie

La publication en septembre d'un avis de l'association fédérant les Académies des sciences des pays de l'Union européenne (EASAC) remettant en cause l'efficacité de l'homéopathie suscite de nombreuses réactions.

La dernière en date est celle du Syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF), qui dénonce les conclusions de l'EASAC, reposant sur « une sélection parfaitement contestable des recherches existantes, puis sur des assertions fausses relatives à la sécurité...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
graphique

À la Une Réforme des retraites : touchez pas à la « capi » Abonné

Depuis l’annonce de compromis par le Premier ministre, le 11 janvier, les représentants de la profession travaillent d’arrache-pied pour présenter des propositions qui éviteront une mainmise totale de l’État sur le système de retraite des pharmaciens. Et plus particulièrement sur la retraite complémentaire par capitalisation (CAPI), pilier essentiel des pensions de la profession. 4

Partenaires