Biogaran fête ses 20 ans - Biosimilaires et international, les deux nouveaux défis

Biogaran fête ses 20 ansBiosimilaires et international, les deux nouveaux défis

Mélanie Maziere
| 25.09.2017

Fondé en 1996, à l'heure où personne ne croyait dans les génériques en France, Biogaran est aujourd'hui le premier fabricant français de génériques et le 3e laboratoire français. Un succès qui s'appuie sur des innovations au service des pharmaciens et des patients et qu'il compte mettre à profit dans de nouveaux défis : le lancement de biosimilaires et son implantation à l'international.

  • biosi

Revenant sur l'histoire du laboratoire Biogaran, son président fondateur Pascal Brière se félicite d'autant plus de sa réussite que les débuts ont été chaotiques. Ce nouvel acteur de l'industrie pharmaceutique est présenté aux médecins en 1997, mais les prescriptions ne suivent pas. Tout le monde l'avait prédit : le générique ne peut pas fonctionner en France car les prix pratiqués sont trop bas. C'était sans compter le droit de substituer du pharmacien voté en 1999. « Biogaran a...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires