Cancérologie ambulatoire - L’officine au cœur de la coordination

Cancérologie ambulatoireL’officine au cœur de la coordination

Denis Durand de Bousingen
| 10.04.2017

Organisée le 23 mars à Nancy par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS-Pharmaciens du Grand Est), une journée sur la prise en charge ambulatoire des personnes atteintes de cancer a montré les exigences, mais aussi les avantages d’un engagement plus fort des officinaux dans ce domaine.

  • chimiotherapie

En Champagne, selon les calculs établis par les pharmaciens, chaque officine suit en moyenne 15 à 20 patients atteints de cancer, et en compte quatre à cinq fois plus si l’on inclut tous ceux ayant été traités pour un cancer mais remis ou guéris depuis. Aujourd’hui, les retours à domicile sont plus précoces qu’autrefois, et les chimiothérapies orales connaissent une progression rapide, au point qu’elles représenteront bientôt la moitié de toutes les chimiothérapies.

Un vrai défi,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Coronavirus : vers une crise de la production des médicaments ?-0

Coronavirus : vers une crise de la production des médicaments ?

Selon l'Académie nationale de pharmacie, 80 % des principes actifs utilisés dans les médicaments sont fabriqués hors de l'Europe, et principalement en Asie. La Chine est un très grand pourvoyeur, mais son économie tourne au... Commenter

Partenaires