Des antipoux accroissent le risque de puberté précoce des garçons

Des antipoux accroissent le risque de puberté précoce des garçons

Mélanie Maziere
| 07.04.2017
  • antipoux

Parmi les molécules insecticides phares pour lutter contre les poux et les moustiques, le pyréthrinoïde fait partie des incontournables. Déjà pointé du doigt pour ses effets neurotoxiques chez les enfants, il est cette fois accusé d'induire une puberté précoce chez les garçons, qui est associée à un risque de cancer des testicules.

Une nouvelle étude sur le pyréthrinoïde a été présentée début avril au congrès de la Société américaine d'endocrinologie, à Orlando, en Floride...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Olivier Véran

Olivier Véran veut relancer la production de médicaments en Europe

Hier au Sénat, le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est montré rassurant quant au risque sur l'approvisionnement en médicaments du fait de l'épidémie de coronavirus qui paralyse l'industrie chinoise. Il prône... 1

Partenaires