Les adjoints entrent au capital

Les adjoints entrent au capital

Marie Bonte
| 27.03.2017

Depuis le 22 mars, les adjoints peuvent acquérir jusqu'à 10 % des parts de l'officine dans laquelle ils exercent. Levier de motivation professionnelle, nouveaux fonds propres pour l'officine ou encore sauvegarde du réseau officinal, les effets de cette disposition sont multiples. Cette entrée des salariés dans le capital ne fait cependant pas l'unanimité.

  • adjoint

Régulièrement évoqué, très attendu de la profession, le décret autorisant les adjoints à acquérir jusqu’à 10 % de participations au capital social des officines dans lesquelles ils sont salariés vient d'être publié. Cette disposition de la loi de Santé de 2016, permet aux adjoints d'accéder à la première marche d'une carrière d'entrepreneur.

Difficile de savoir combien d’entre eux se saisiront de l'opportunité. « Tous les titulaires ne proposeront pas à leurs...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires