Un nouveau logo nutritionnel en avril

Un nouveau logo nutritionnel en avril

Jacques Gravier
| 15.03.2017
  • Nutriscore

Un nouveau logo nutritionnel adoptant un code couleur, allant du vert à l'orange selon la qualité des aliments, va entrer en application en avril.

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a reçu hier les résultats de l’étude comparative de quatre systèmes d’étiquetage nutritionnel, évaluée par un comité scientifique indépendant. « Cette étude démontre l’intérêt de ces logos pour améliorer la qualité nutritionnelle du panier d’achat des consommateurs,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Potard17 Pharmacien 17.03.2017 à 11h37

C'est bien, mais encore insuffisant puisque malheureusement le Nutriscore sera facultatif.
Les marques Pepsi, Coca-Cola, Mars, Unilever et Nestlé ont déjà affirmé travailler au développement de leur Lire la suite

Répondre
 
LAURIANNE M Pharmacien 16.03.2017 à 09h12

Sa sera simple, ceux qui ne mettront pas l'étiquetage c'est qu'ils sont en classe E (voire F). Ceux qui sont corrects se feront un plaisir à mettre en avant qu'ils sont "bons".

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires