Une entreprise peut interdire le port de signes religieux

Une entreprise peut interdire le port de signes religieux

Christophe Micas
| 14.03.2017
  • CJUE

Une entreprise peut interdire dans son règlement intérieur le port visible de signes religieux, vient de conclure la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) dans un arrêt rendu aujourd'hui.

La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) devait se prononcer sur deux cas de femmes musulmanes estimant avoir été discriminées au travail, en l'occurrence licenciées, en raison du port d'un foulard islamique. L'une des affaires s'était déroulée en Belgique et l'autre en France....

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires