Les prescriptions de contraceptifs de 3e et 4e générations en chute libre

Les prescriptions de contraceptifs de 3e et 4e générations en chute libre

Charlotte Demarti
| 09.03.2017
  • Pilule

Les contraceptifs oraux estroprogestatifs de 3e et de 4e générations sont de moins en moins utilisés, au profit de ceux de 1re et de 2e générations, qui présentent moins de risques thromboemboliques.

En 2015, 79 % des contraceptifs oraux combinés (COC) vendus en pharmacie sont de 1re et de 2e générations, et 21 % sont des COC de 3e ou de 4e génération. Pour rappel, en 2012, ces ratios étaient de 52 % versus 48 % respectivement. Ainsi, on peut donc se...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires