Dépakine : les règles de prescriptions mal respectées à l’hôpital

Dépakine : les règles de prescriptions mal respectées à l’hôpital

Charlotte Demarti
| 28.02.2017
  • Dépakine

Deux tiers des médecins hospitaliers ne respectent pas toutes les nouvelles règles de prescription du valproate de sodium et de ses dérivés, selon une enquête de l’AP-HP.

Depuis mai 2015, le valproate ne doit plus être prescrit aux filles et aux femmes en âge de procréer ou enceintes, sauf en cas d’inefficacité ou d’intolérance aux alternatives médicamenteuses. Pour ces dernières, la prescription initiale est réservée aux neurologues, psychiatres ou pédiatres, après...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 4

Partenaires