Femmes enceintes : pas d’AINS à partir du sixième mois

Femmes enceintes : pas d’AINS à partir du sixième mois

Marie Bonte
| 26.01.2017
  • Femme enceinte

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde contre l’usage d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens chez la femme enceinte au-delà de la 24e semaine d’aménorrhée. En raison de la toxicité pour le fœtus, cette contre-indication est absolue quels que soient le produit, la durée du traitement et la voie d’administration.

Ibuprofène, kétoprofène, diclofénac… tous les anti-inflammatoires non-stéroïdiens, y compris l’aspirine, sont contre...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rupture stock

Sinemet : le plan de l'ANSM pour faire face à la pénurie

Pour répondre aux ruptures de stock prolongées de Sinemet, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) émet ses recommandations à destination des professionnels de santé. Il y a quelques jours,... Commenter

Partenaires