Pharmacovigilance - Un pharmacien alerte ses patients sur la pseudoéphédrine

PharmacovigilanceUn pharmacien alerte ses patients sur la pseudoéphédrine

Marie Bonte
| 12.01.2017

Estimant qu’un rhume ne vaut pas la peine d’encourir un accident cardiovasculaire en se traitant avec des produits à base de pseudoéphédrine, un titulaire bordelais bannit ces médicaments de ses rayons. L’occasion de rappeler que le pharmacien doit jouer un rôle de conseil actif dans le parcours de soins.

  • pseudo-éphédrine

François Couchouron, titulaire de la pharmacie du Lac à Bordeaux, ne prend pas la pharmacovigilance à la légère. Il relaie régulièrement les effets indésirables aux autorités compétentes et, au comptoir, ne manque pas l’occasion d’avertir ses patients sur les risques encourus par certains médicaments.

C’est le cas de la pseudoéphédrine, dont les effets cardiovasculaires et neurologiques centraux sont bien connus de la littérature et de la Commission nationale de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires