Pharmaciens en détresse - L'association lyonnaise ADOP s'ouvre à d'autres régions

Pharmaciens en détresseL'association lyonnaise ADOP s'ouvre à d'autres régions

Anne-Gaëlle Moulun
| 24.11.2016

Opérationnelle depuis janvier 2016, l'association ADOP (Aide et dispositif d'orientation des pharmaciens) a déjà reçu 66 appels en 11 mois. Grâce à ses 72 professionnels ressources, elle peut orienter les pharmaciens en difficulté. Elle va prochainement s'étendre à d'autres régions.

Créée en Rhône-Alpes en janvier 2016, l'association Aide et dispositif d'orientation des pharmaciens (ADOP) a pour vocation de répondre aux pharmaciens en détresse via une ligne téléphonique dédiée, disponible 24h/24. Les bénévoles qui répondent au téléphone sont tous des pharmaciens, ayant reçu une formation à l'écoute avec des psychologues et des psychiatres. « Nous sommes actuellement 27 pharmaciens formés à l'écoute, afin de répondre aux confrères en difficulté qui nous...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires