Pharmaciens en détresse - L'association lyonnaise ADOP s'ouvre à d'autres régions

Pharmaciens en détresseL'association lyonnaise ADOP s'ouvre à d'autres régions

Anne-Gaëlle Moulun
| 24.11.2016

Opérationnelle depuis janvier 2016, l'association ADOP (Aide et dispositif d'orientation des pharmaciens) a déjà reçu 66 appels en 11 mois. Grâce à ses 72 professionnels ressources, elle peut orienter les pharmaciens en difficulté. Elle va prochainement s'étendre à d'autres régions.

Créée en Rhône-Alpes en janvier 2016, l'association Aide et dispositif d'orientation des pharmaciens (ADOP) a pour vocation de répondre aux pharmaciens en détresse via une ligne téléphonique dédiée, disponible 24h/24. Les bénévoles qui répondent au téléphone sont tous des pharmaciens, ayant reçu une formation à l'écoute avec des psychologues et des psychiatres. « Nous sommes actuellement 27 pharmaciens formés à l'écoute, afin de répondre aux confrères en difficulté qui nous...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires