Contre la désertification médicale - Les pharmaciens de Bergerac font front commun

Contre la désertification médicaleLes pharmaciens de Bergerac font front commun

Marie Bonte
| 17.11.2016

Le Collectif formé par les treize titulaires de Bergerac ne se contente pas de tirer la sonnette d’alarme face à la pénurie de médecins, devenue une réelle menace pour la santé publique. Il s’apprête à demander à l’ARS l’autorisation de renouveler les traitements sur un an.

« Les droits élémentaires des citoyens sont bafoués », c’est ainsi que Ghislaine Laur, pharmacienne à Bergerac, résume la « tragédie » de cette commune de 27 600 habitants. Elle est l’une des treize titulaires de la ville, unis depuis le 14 octobre au sein d’un Collectif. Leur priorité n’est pas de réclamer des prescripteurs, quoique l’économie de leur officine soit en jeu. Mais leur première urgence est bien aujourd’hui la santé de leurs patients. Selon les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ROSP

ROSP générique pour 2019 : la FSPF ne signera pas l’avenant

L’enveloppe allouée à la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la substitution générique réalisée en 2019 ne sera pas de 75 millions d’euros mais de 65 millions d’euros a annoncé l’assurance-maladie. L'avenant... 3

Partenaires