Mediator : le Conseil d'État exonère en partie l'État

Mediator : le Conseil d'État exonère en partie l'État

Mélanie Maziere
| 10.11.2016
  • Médiator

Le Conseil d'État a jugé mercredi que les « agissements fautifs » des Laboratoires Servier dans l'affaire Mediator étaient « de nature à exonérer l'État » de tout ou partie de l'obligation de réparer les dommages subis par les victimes du médicament.

Le jugement du Conseil d'État casse sur ce point un arrêt de la cour administrative d'appel de Paris du 31 juillet 2015 qui estimait que l'État devait réparer intégralement le préjudice subi, tout en ayant la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 10.11.2016 à 17h53

Quelle blague ! À partir du moment où un médicament est prescrit hors indications, il ne doit pas être remboursé, et il faut préciser sur l'ordonnance "hors AMM", ce qui engage fortement la Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 13.11.2016 à 17h37

« Il me semble que le premier acteur ( mot bien choisi à la vue du cinéma qui était fait ) responsable du phénomène ait été souvent le patient-client , obsédé par le refus ( social ? ) d'être désigné Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires